FISAC

Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce

Une opération répondant à des besoins réels :

La Municipalité a choisi de porter une attention particulière à l’évolution du contexte économique, facteur essentiel du dynamisme territorial (répercutions sur l’emploi, la démographie, le tourisme, etc.).

Grâce à une étude réalisée en 2004 par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs portant sur les habitudes de consommation des habitants, nous avons pu identifier précisément les points forts et les points faibles de notre structure économique. C’est sur la base de cette étude que la Communauté de Communes a lancé ensuite une grande Opération de Restructuration de l’Artisanat et du Commerce (ORAC) soutenue par l’Etat.

Dans cette étude, il est expliqué entre autres que Morteau bénéficie d’un tissu artisanal et commercial très riche qu’il convient de préserver et de développer. Deux points forts sont à souligner :
- D’une part, au travers de l’artisanat et du commerce, notre territoire est perçu d’une manière générale comme profondément attachant. Il véhicule une image chaleureuse (qualité de vie, accueil, etc.) qui attire de nombreux clients réceptifs à cette qualité du service.
- D’autre part, plus techniquement, nous comptons un très grand nombre d’artisans hautement qualifiés et au savoir-faire incomparable. Quant à notre structure commerciale, elle est appréciée pour son offre originale et de qualité que l’on doit entre autres au nombre important de commerces indépendants dans les rues marchandes.
C’est sur la base de ces points forts que nous souhaitons rendre le Val de Morteau encore plus dynamique en élargissant l’offre, en instaurant une dynamique concurrentielle cohérente, en innovant. Autant d’actions qui justifient la mise en place de cette opération de restructuration.


En quoi consiste le FISAC :

Dans le cadre de cette ORAC, nous avons à gérer un dispositif nommé FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’artisanat et le Commerce), destiné à soutenir les actions relatives à cette opération par le biais de subventions.

On distingue deux types d’actions :

- Les opérations individuelles : Un commerçant peut, s’il le souhaite, embellir sa vitrine ou encore rénover l’intérieur de son commerce. Dans la mesure où cette démarche améliore  l’attrait de son entreprise, le FISAC subventionnera, en fonction de critères précis, une partie des travaux. Ainsi, en l’espace de trois ans, une quinzaine de commerces ont déjà bénéficié de cette opération, ce qui a permis d’obtenir une structure commerciale esthétiquement plus attrayante.
- Les opérations collectives : Le FISAC soutient également des actions innovantes telles que la carte de fidélité Val’Commerces ou encore des animations commerciales comme le Flambée de la Morteau. Un budget FISAC est également alloué aux actions de promotion et de communication organisées en partenariat avec les associations de commerçants.

La durée de ce dispositif est limitée dans le temps. En effet, l’objectif du FISAC n’est pas de se substituer aux financements collectifs ou individuels à long terme, mais seulement de relancer l’activité et de soutenir l’ensemble des efforts en aidant au démarrage de projets innovants. Chaque action devra être par la suite suffisamment rentable pour être renouvelée ou améliorée.